Pays du Grand Briançonnais

Les derniers chiffres relatifs à la demande d’emploi révèlent une aggravation du phénomène de chômage dans le Grand Briançonnais. L’emploi de la zone résistait, jusqu’à fin 2012, plutôt bien aux effets de la crise, avec un niveau de chômage en deçà des moyennes régionales et nationales. Depuis le début de l’année 2013, la situation de l'emploi s’est aggravée et la courbe accentuée.

Informations supplémentaires

  • Site Internet http://

Le territoire du Grand Briançonnais comprend près de 8000 établissements en 2013. Son activité économique est partagée entre 9 grands secteurs – selon la nomenclature qui a été définie pour l’enquête GPECT en 2012.

Le Pays du Grand Briançonnais est composé des territoires de quatre communautés de communes: le Guillestrois, le Pays des Ecrins, le Queyras et le Briançonnais. Ces intercommunalités de projet sont intégrées à un territoire cohérent, présentent des similitudes mais comportent également leurs propres caractéristiques.

 

Dans le cadre du Contrat de Redynamisation des Sites de Défense (CRSD), le quartier Berwick à Briançon se réhabilite notamment avec l'ouverture d'une pépinière (Altipolis) en juillet 2013. Celle-ci a été construite au cœur de l'ancien casernement militaire laissé libre après le départ du Centre National d'Aguerrissement en Montagne (CNAM), successeur du 159e Régiment d’Infanterie Alpine.

La Ville de Briançon se dote en 1988 d'un télécabine reliant l'agglomération aus stations de ski de la vallée de la Guisane. La ville est alors reliée à Serre Chevalier et se donne l'opportunité d'un développement économique tourné vers le tourisme et les activités de loisir d'hiver et d'été. En revanche, l'investissement colossal qu'a nécessité ce projet a fortement et durablement endetté les finances locales.

Comparer la zone d'emploi de Briançon (9303) par rapport au niveau régional et national métropolitain permet de mieux situer le Grand Briançonnais et de localiser les forces et faiblesses du territoire. Voici quelques chiffres clés pour mieux connaître le territoire.

Une dizaine de centres existent pour le moment et demeurent les principaux dispensateurs de formation sur le territoire. Une plateforme formation est en cours d’élaboration par l’ALPE et visera, dès qu’elle sera opérationnelle, à faciliter le recours aux différentes offres de formation sur le Grand Briançonnais.

Informations supplémentaires

  • Site Internet http://

Le Pays du Grand Briançonnais est un territoire de moyenne et haute montagne. Son périmètre correspond à la zone d'emploi de Briançon (9303). Doté de réels atouts comme son attractivité naturelle et touristique, le territoire est cependant touché par la crise et souffre par ailleurs du départ des plus jeunes, laissant deviner un enjeu fort au niveau de la formation, tant au niveau de son offre que de son accès. Son niveau de chômage relativement bas en comparaison avec la région et la moyenne française tient notamment de son activité caractérisée par une double saisonnalité et une filière touristique développée (dont le territoire est particulièrement dépendant). Cela se traduit par des périodes de chômage relativement courte mais a contrario par une précarité de l'emploi local.

L'ORM a publié une étude intitulée "Gens de métiers, acteurs du territoire" sur le territoire du Grand Briançonnais (juillet 2011), en partenariat avec le laboratoire d'économie et de sociologie du travail d'Aix-en-Provence (LEST) et le groupement de recherche en économie quantitative d'Aix-en-Provence (Greqam). L'étude focalise sur les dynamiques territoriales en termes de formation et de qualification et propose une analyse poussée.

 

Page 1 sur 2
Copyright